Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Tuberculose : causes, symptômes et traitement

Tuberculose : causes, symptômes et traitement

Retour
Tuberculose image

Chaque année, en Belgique, environ un millier de personnes sont atteintes de tuberculose, soit environ 3 par jour. Quand un cas est évoqué dans les médias, cela peut donner la fausse impression que la tuberculose est en recrudescence. Ce n’est pourtant pas le cas : contrairement à ce que prétendent certains, la tuberculose est en régression dans notre pays. La maladie est efficacement combattue avec des antibiotiques. Cependant, à l'échelle mondiale, elle provoque plus de décès chez les adultes que toutes les autres maladies infectieuses réunies.

Qu’est-ce que la tuberculose ?

La tuberculose est une maladie infectieuse contagieuse causée par une bactérie. La forme la plus courante est la tuberculose pulmonaire, mais elle peut également affecter d’autres organes comme les reins, le cerveau, les os et les glandes.

Tout le monde peut être atteint, mais les enfants y sont beaucoup plus sensibles. En outre, ils développent plus vite que les adultes une forme grave de la tuberculose ou une méningite associée. Les bébés de moins de 6 mois sont les plus à risque.

Comment pouvez-vous être infecté ?

La tuberculose est habituellement transmise par voie aérienne. Quand un patient souffrant de tuberculose pulmonaire contagieuse tousse, éternue, ou tout simplement parle, des bactéries sont libérées dans l’air. En les inhalant, d’autres personnes peuvent être infectées. 

Les bactéries ne sont pas transmises par une poignée de main, un baiser sur la joue, l’utilisation du même verre, de la même assiette ou de la même toilette, ni par les relations sexuelles.

• Lorsque vous inhalez des bactéries, votre corps va les neutraliser de lui-même dans près de la moitié des cas et vous ne serez alors pas infecté. Le risque de contamination est influencé notamment par le pouvoir infectieux du malade, la fréquence des contacts et votre propre résistance.

• Il y a donc 50% de risques que les bactéries inhalées trouvent le chemin vers les poumons et s’y nichent. Là, elles se multiplieront et causeront une réaction inflammatoire locale.

• Seules 10% des personnes infectées par une bactérie de la tuberculose seront effectivement malades. Les bactéries dans les poumons continueront à se développer dans les tissus.

Quand est-on contagieux ? 

Seules les personnes atteintes d’une tuberculose pulmonaire active, qui sont donc elles-mêmes malades, peuvent transmettre la maladie. Les gens infectés mais pas malades ne sont pas contagieux.

• Une personne atteinte de tuberculose pulmonaire active est contagieuse quand l’examen des expectorations a montré la présence de bacilles tuberculeux. Les expectorations sont examinées au microscope et mises dans un bouillon de culture. Si les bactéries sont immédiatement visibles au microscope, c’est que l’infection est relativement grave. Si elles ne peuvent être vues qu’en bouillon de culture, c’est que l’infection est moins sévère.

• Quand le malade prend convenablement son traitement durant quelques semaines (2 à 3), la toux diminue et l’infection est considérablement réduite.

Quels sont les symptômes de la tuberculose ?

Dans la majorité des cas (90%), une infection ne donne aucun signe de maladie. Les bactéries restent latentes ou dormantes dans les poumons et il se crée une sorte d’équilibre entre les bactéries et le système immunitaire. Le corps maintient les bactéries sous contrôle. La personne infectée ne remarque rien et n’a aucun symptôme. Elle n’est pas contagieuse.

Les symptômes les plus courants de la tuberculose sont :

• une toux persistante, souvent avec mucosités
• une perte d’appétit
• une perte de poids
• des douleurs thoraciques
• de la température (élevée)
• des sueurs nocturnes
• de la fatigue

Comment prévenir la tuberculose ?

• On peut endiguer la propagation par la détection rapide des personnes atteintes de tuberculose infectieuse et leur traitement le plus rapide possible avec des antibiotiques. Il faut donc poser le diagnostic aussi vite que possible chez les gens qui présentent des symptômes suspects.

• Tout cas suspect de tuberculose doit être signalé aux autorités afin que les précautions nécessaires puissent être prises, comme l’isolement du malade et le suivi des personnes qui ont été en contact avec lui et sont potentiellement contaminées.

• Une personne infectée est parfois hospitalisée plusieurs semaines dans une chambre individuelle. Après deux ou trois semaines de traitement, le risque de contagion est tellement faible qu’elle peut rentrer chez elle et retourner travailler sans danger pour son entourage.

• Une bonne hygiène en cas de toux aide à prévenir l’infection : mettre la main devant la bouche, utiliser des mouchoirs en papier et détourner la tête, éviter les endroits où il y a beaucoup de monde…

• Autre mesure de prévention, la ventilation et l’éclairage : ouvrir les fenêtres pour chasser les bactéries, faire entrer la lumière du soleil pour les tuer en quelques heures. Avec de la lumière indirecte, cela prend un peu plus de temps.

• Il existe un vaccin contre la tuberculose. Il n’empêche pas de contracter la maladie, mais il protège contre ses conséquences graves, comme la méningite, qui touchent surtout les enfants. La vaccination est recommandée pour certains longs séjours dans des pays où la tuberculose est courante.

Comment est traitée la tuberculose ?

La tuberculose peut être totalement guérie avec des antibiotiques. Le traitement doit être pris durant 6 mois minimum et se compose généralement de 3 ou 4 médicaments (anti-tuberculiniques). Quand les bactéries semblent insensibles à l’un ou plusieurs des médicaments classiques, le médecin peut décider d’adapter le traitement. Il est important de suivre régulièrement le traitement prescrit, à un rythme régulier, et de ne pas l’interrompre prématurément. Sinon, la maladie peut revenir dans une forme beaucoup plus difficile à traiter parce que les bactéries sont alors devenues résistantes (insensibles) aux antibiotiques.


L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de PassionSanté ! 

Source: B. Simon 

publié le : 16/04/2016 , mis à jour le 11/08/2016 

Article réalisé par PassionSanté.be
Voir plus d'articles

Contactez-nous